DIAPASON D’OR POUR LE NOUVEAU DISQUE DU QUATUOR BÉLA !

DEBUSSY / MAGNARD

« Enregistrer des pièces de répertoire ne va pas de soi. Pourquoi ajouter encore à la somme considérable de documents sonores existants ? Consacrer pour cela un temps que l’on ne donnera pas à une création inconnue alors même que cette gravure changerait son destin ? Et puis se pose l’éternelle question : pourquoi fixer l’image sonore d’un travail d’interprétation qui se métamorphose à chaque instant ? (…) »
Voici le lien à mettre pour avoir l’article complet : Lire plus

Si oui, oui. Sinon non. Vu et entendu par Guillaume Malvoisin

Si oui, oui. Sinon non. Vu et entendu par Guillaume Malvoisin

[:fr]pointbreak.fr“Et Béla bêla. Enfin bailla. Corrompu par Marcoeur, mâchoire décrochée sur les longs coups d’archets d’entame de set. Albert et le Quatuor placent leur marques sans en avoir l’air. Un bâillement puis deux puis trois, puis la salle. Cinq hommes versés à l’assaut de l’assemblée la gueule ouverte. (suite…)

Barbarie : extraits en vidéo

[:fr]Extraits des répétitions

La Toccata de Conlon Nancarrow, par Frédéric Aurier

Vidéos réalisées par Cédric Ménager, lors de répétitions à la MC2:Grenoble, en septembre 2019

à propos du concert[:en]Rehersals, extracts

Nancarrow’s Toccata

Videos realised by Cédric Ménager, during rehersals at MC2:Grenoble, september 2019

About Barbarie
[:]

À l’isdaT, musiciens et danseurs fêtent les musiques d’aujourd’hui !

[:fr]

Variations contemporaines !

Le 21 novembre 2019, l’isdaT invitait le Quatuor Béla à partager la scène, à la suite d’une résidence fertile et enjouée, avec les musiciens, musiciennes, danseuses et danseurs de l’institut supérieur des arts de Toulouse, en partenariat avec Les Abattoirs, Musée — Frac Occitanie Toulouse.

Honneur fut fait aux œuvres d’Albert Marcoeur, Frédéric Aurier, Kaija Saariaho, Igor Stravinsky, György Kurtag, Béla Bartok, et Anton Webern !

Voici de cette belle rencontre, un retour en image, réalisé par Franck Alix, le 21 novembre 2019 (suite…)

Trois Frères de l’Orage, chez Klarthe  :la presse en parle !

Trois Frères de l’Orage, chez Klarthe :la presse en parle !

[:fr]

Dans la presse écrite

Le Monde

 

“(…)Ecrites pendant l’entre-deux guerres, ces partitions sont caractéristiques de l’esprit libertaire qui régnait alors dans les arts, surtout au cours des années 1920. Le Quatuor n°1 d’Erwin Schulhoff (1894-1942) est un chef-d’œuvre de subversion qui dompte son insolente vitalité dans une trouble perspective. Il ne s’agit plus d’orage mais de mirage. Tout aussi fantasque dans le registre de la suggestion champêtre, le Quatuor n°2 de Pavel Haas (1899-1944) relève aussi de la vision tandis que le kaléidoscopique Thème et variations de Hans Krasa (1899-1944) glisse de subtiles facéties dans un cadre classique. Chaque œuvre bénéficie d’une interprétation hallucinante de finesse qui présente le Quatuor Béla comme une formation de rêve pour tout compositeur.” Pierre Gervasoni (suite…)